Panda a lu La vérité sur l’affaire Harry Quebert

la_verite_sur_laffaire_harry_quebert_dicker

Résumé :
Marcus Goldman est un écrivain à succès mais grisé par le succès il tombe en panne sèche pour l’écriture du deuxième roman.
Pressé par son éditeur, il s’enfui dans le New Hampshire, chez son ami de toujours le célèbre écrivain Harry Quebert. Quelques mois plus tard, on découvre un corps dans le jardin d’Harry, d’une jeune fille de 15 ans avec qui il avait une liaison il y a 30 ans.
Il est aussitôt accusé du meurtre et Marcus accourt pour mener sa propre enquête qui le mènera dans les méandres des secret de la petite ville d’Aurora.

L’avis du Panda :

La première chose à dire que c’est que le livre est extrêmement prenant, j’ai mis un peu moins de 10 heures d’une traite pour lire les quelques 850 pages.
Il y a beaucoup de rebondissement, une histoire plutôt bien ficelée, des personnages attachants mais parfois très (trop) clichés de l’Amérique rurale.
Ce que j’ai trouvé intéressant avec ce livre c’est la manière d’aborder l’enquête, mais d’un autre coté l’alternance narrative passé-présent est un parfois longue à lire et l’histoire aurait pu s’en passer pour alléger un peu les pages.

En bref, un bon roman « de plage » pour se vider la tête et partir dans une autre ville sans bouger de sa serviette ou de son canapé.

La vérité du l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker paru aux éditions de Fallois/ L’Âge d’Homme en 2012.

Publicités

Panda lit et regarde Hunter X Hunter

hunterxhunter

Je vous l’accorde la série n’est pas du tout nouvelle, mais je viens de la découvrir car à la demande de cerf nous avons commencé à regarder l’anime sur Netflix qui propose les 26 premiers épisodes.

J’aime déjà beaucoup les mangas à la base mais j’avoue que je n’en avais pas trouvé qui me plaisait depuis longtemps. J’ai par exemple toute la collection des « Samourai Deeper Kyo », j’avais commencé « Ubel Blatt » et « Jusqu’à ce que la mort nous sépare » et ça dans la catégorie garçon » (Shonen/Seinen) et dans les shojo je suis fan de « Mei’s Butler ».

Maintenant je suis donc accro à Hunter X Hunter, un shonen très drôle qui suit Gon un jeune garçon de 12 ans, qui veut devenir Hunter une catégorie d’élite qui regroupe toutes les personnes assez douées pour se lancer dans les pires dangers à la recherche d’objets rares, de personnes dangereuses, de trésors ou même de nouveau goût.

Gon est, comme dans tous shonens, vite entouré de quelques amis singuliers qui l’accompagneront dans ses aventures en poursuivant chacun leur but, plus ou moins secrets.
Les personnages sont super, l’intrigue est créative et évolue rapidement. Bref, je recommande, on ne s’ennuie jamais en leur compagnie.

Bonne Lecture !

 

 

 

Fox a lu La valse lente des tortues de K.Pancol

La valse lente des tortues K Pancol

L’un de mes premiers articles a été de vous parler du livre: Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol.

Je reviens donc avec le deuxième opus de cette trilogie consacrée à la vie de Joséphine Cortes.

Le résumée:

« Ce livre est une bourrasque de vie… Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser… Deux bras qui enlacent ou qui tuent… Un homme inquiétant, mais si charmant… Une femme qui tremble et espère ardemment… Un homme qui ment si savamment… Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour… Des adolescents plus avertis que les grands… Un homme qui joue les revenants… Un père, là-haut dans les étoiles… qui murmure à l’oreille de sa fille… Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage… Des personnages qui avancent obstinément… comme des petites tortues entêtées… qui apprendraient à danser lentement, lentement… dans un monde trop rapide, trop violent.. »

(http://www.livredepoche.com)

Si j’ai aimé le premier, j’ai adoré le deuxième, je l’ai dévoré en quatre jours seulement.

Je connaissais déjà les personnages, c’était donc plus facile de rentrer dans l’histoire qui est encore plus passionnante que pour le premier avec un rythme plus soutenu.

J’ai vraiment hâte de lire la suite.

A très vite !

Fox à lu le Ver à Soie de R. Galbraith

le ver à soie

 

Après l’Appel du Coucou, voici la suite des aventures du Détective Cormoran Strike.

Sous ce pseudonyme se cache l’auteur à succès J.K. Rollings. Je ne suis personnellement pas fan des Harry Potter, mais j’ai adoré Une place à pendre et l’Appel du Coucou.

Les romans policiers sont ceux que je préfère.

Voici le résumé:

 » Quand l’écrivain Owen Quine disparaît dans la nature, sa femme décide de faire appel au détective privé Cormoran Strike. Au début, pensant qu’il est simplement parti s’isoler quelques jours – comme cela lui est déjà arrivé par le passé –, elle ne demande à Strike qu’une seule chose : qu’il le retrouve et le lui ramène.
Mais, sitôt lancée l’enquête, Strike comprend que la disparition de Quine est bien plus inquiétante que ne le suppose sa femme. Le romancier vient en effet d’achever un manuscrit dans lequel il dresse le portrait au vitriol de presque toutes ses connaissances. Si ce texte venait à être publié, il ruinerait des vies entières. Nombreux sont ceux qui préféreraient voir Quine réduit au silence.
Lorsque ce dernier est retrouvé assassiné dans de mystérieuses circonstances, la course contre la montre est lancée. Pour mettre la main sur le meurtrier – un tueur impitoyable, tel qu’il n’en a encore jamais rencontré dans sa carrière –, Strike va devoir d’abord percer à jour ses motivations profondes.
Roman policier haletant, rythmé par une véritable cascade de coups de théâtre, Le Ver à soie est le deuxième opus des enquêtes de Cormoran Strike et de sa jeune et intrépide assistante, Robin Ellacott. »

Mon opinion:

Une enquête policière très bien écrite où le lecteur n’est pas perdu par les rebondissements. De plus, le duo que forme Cormoran et Robin, est désormais une véritable équipe soudée avec laquelle on aime résoudre les crimes.

Après le monde de la mode, c’est dans le cercle privé des écrivains que l’auteur nous plonge afin de découvrir le fin mot de l’histoire. Le vocabulaire y est plus cru et plus violent. Mais ce n’est que pour mieux comprendre la psychologie des personnages haut en couleur. En effet les nombreux suspects ont un caractère bien marqué, ce qui rend difficile la détermination de l’assassin. J’ai d’ailleurs été surprise lorsque Strike nous révèle son nom.

Amateur d’enquête policière ? Le Ver à soie est un livre que je vous recommande. La lecture du livre est tellement fluide que je l’ai lu en quelques jours.

Bonne lecture!!!!

 

Fox a lu  » la lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry » de R. Joyce

DSC00227

Le résumé de l‘éditeur.

« Il était juste parti poster une lettre.
Mais c’est mille kilomètres qu’il va parcourir à pied. Un roman inoubliable qui a conquis le monde entier. Jeune retraité anglais à la vie bien rangée, malmené par une épouse exaspérante dans ses paroles et ses gestes, Harold Fry reçoit un matin une lettre d’une vieille amie perdue de vue depuis longtemps qui lui annonce sa mort prochaine. Un courrier auquel il s’empresse de répondre.
Une réponse qu’il décide de déposer au plus vite dans la boîte aux lettres la plus proche, une impulsion qui lui dicte d’aller jusqu’à la prochaine… Harold sort de la ville, animé par l’intuition qu’il doit remettre cette lettre en main propre à son amie. Et que, tant qu’il marchera, elle vivra. L’occasion pour lui de réfléchir sur sa vie, ses regrets, son avenir« .
Un livre unique, bouleversant, émouvant.
J’ai trouvé à l’instar de la marche d’Harold, le livre était un long et difficile au début, mais très vite on se prend d’affection pour ce retraité qui se lance dans une marche dont il n’était pas préparé.
Ce livre donne raison aux impulsions, au sentiment que l’on doit faire quelques choses même si l’on ne comprend pas toujours pourquoi.
La vie n’est pas facile, pleine de péripéties et d’événements imprévus ou tragiques, à chacun de trouver la manière de l’accepter. Pour Harold ce fut ce pèlerinage. L’auteur nous conseille ainsi de prendre du recul sur les choses pour mieux aller de l’avant. Je trouve que c’est un excellent conseil. Harold un antihéros, est ainsi devenu un modèle à suivre.
J’ai aimé suivre Harold dans ses pérégrinations et ses réflexions.
La fin du livre est surprenante et particulièrement émouvante.
Ce livre est une leçon de vie.
Ainsi il est à lire, relire et offrir.

DSC00231

Fox love l’automne

Alors que le blog fête sa première semaine, je partage avec vous ce que j’aime le plus en automne.

1/ Aller à la chasse aux châtaignes afin de pouvoir déguster un poulet aux châtaignes par exemple.

DSC00171

2/ Pouvoir reporter les rouges à lèvres et vernis à ongles foncés.

Sur la photo, le rouge à lèvre Rouge édition de Bourgeois (Pretty Prune) et le vernis Tenue & Strong pro de Maybelline (rouge couture).

3/ S’enrouler dans un plaid avec un bon livre en dégustant un thé accompagné, si possible, de petites douceurs.

DSC00172

 

DSC00178

Mon livre du moment: La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry de Rachel Joyce.

4/ Ressortir les gros pulls et autres vêtements confortables.

DSC00177

 

Écharpe plaid (ZARA, ancienne collection), pull noir (Asos ancienne collection), chemise (H&M), perfecto émeraude ( ZARA, plus sur le site).

Et vous que préférez vous dans cette saison ? 

 

Fox a lu « Les Yeux jaunes des crocodiles » de K. Pancol

photo 1

Alors que la trilogie Muchachas, est partout chez les libraires, je monte dans le dernier wagon en découvrant Katherine Pancol, par son oeuvre Les Yeux jaunes des crocodiles, qui m’avait été de nombreuses fois recommandés.

photo 2

Le livre raconte la vie de Joséphine à partir d’un moment clé de sa vie et qui sera le début de ses péripéties en tant que femme et mère.

Le résumé du livre par l’auteur:

« Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.

Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.

Ce roman est plein de rires et de larmes. »

photo 5

Ce livre m’a beaucoup plu, car l’auteur nous donne l’impression d’être témoin de la vie de Joséphine et de son entourage. On assiste à leurs vies comme on pourrait le faire en regardant une série à la télévision. De plus les personnages sont terriblement réalistes et cela les rend très attachants.

Ce livre est parfait pour l’automne, à lire « emmitouflé » dans un plaid et accompagné d’un bon thé.

J’ai hâte de lire la suite: La valse lente des tortues.

Bonne Lecture.